tripadvisor facebook youtube
GO
TO FORTINO
VILLASlogo
Web design & Seo by Marinet Ltd - Powered by Net22
Chania Town 3 star hotels
To ξενοδοχείο Boutique Hotel Fortino στην trivago
Top (Hôtel design) Chania
Boutique Hotel Fortino
 

LA CANEE

show/hide
LA CANÉE
La Canée, capitale de la préfecture du même nom avec 60.000 habitants, deuxième plus grande ville de Crète, est fièrement présentée comme la ville la plus atmosphérique de l'île. C'est un endroit idéal pour sortir et profiter de la vie, avec beaucoup de boutiques, cafés, bars et d'excellents restaurants. Des traces de son passé vénitien et turque, avec des petites fontaines et demeures élégantes, des mosquées et des minarets qui apparaissent tandis que vous vous promenez dans les ruelles pittoresques et le vieux port.
Des bâtiments magnifiquement restaurés et des bâtiments non rénovés, restes des bombardements de la deuxième guerre mondiale, qui ont été transformés en boutiques et restaurants charmants.
Une ville qui accepte le passé avec dignité et où vous aspirez un air d'Orient et d'Occident.
La Canée est un décor rêvé et surréaliste qui s’offre à vous généreusement!
Un peu d'histoire
La Canée est construite sur les ruines de la ville minoenne Kydonia et habitée depuis le temps néolithique.
Centre important dans l'ère minoenne et une ville-état florissante durant la période hellénistique, mais qui tomba dans l'oubli et la léthargie historique au cours de la période byzantine. En 828 avant J.C. elle a été détruite par les Arabes. Quand les Vénitiens sont venus au 13ème siècle, son nom a été changé (La Canée). Craignant des attaques de pirates et plus tard des Turcs, les Vénitiens fortifient la ville. A l'intérieur des murs de la ville est construit un nouveau plan de ville moderne. Finalement, les Turcs ont occupé la ville en 1645. Les Turcs ont fait de la Canée la capitale et le siège du Pacha. Le visage de la ville est devenu plus oriental, avec les églises transformées en mosquées avec des minarets et la construction de bâtiments en bois supplémentaires sur les maisons existantes.
La Canée est restée la capitale de la Crète, à partir de la libération de la domination turque en 1898 jusqu'en 1971.
La Canée en une journée
A l'entrée du port, au bastion Gritti, se trouve la forteresse vénitienne de Firkas, qui abrite aujourd'hui le Musée Maritime. En face, vous voyez le phare vénitien, construit au 16ème siècle. Continuez le long de la muraille de la ville, du bastion Gritti au bastion Schiavo. Les murs de la ville de Chania, font partie des fortifications contre la menace turque, et ont été conçus par l'ingénieur Michele Sanmichele. Ici, dans la zone de Topanas vous pouvez voir quelques unes des plus belles maisons qui ornent les petites ruelles. Passez par la porte Renieri et admirez son arc, qui fait parti du Palazzo de la famille Renieri (avec une chapelle privée). Continuez votre chemin à travers le quartier médiéval juif.
C'est là que réside au 15ème siècle la synagogue Etz Haïm, qui a été rénovée et rouverte dans les années 1990, puis fermée et restée en mauvais état pour longtemps.
Vous vous trouvez dans la rue commerçante Halidon en passant par le bastion Schiavo. Si vous prenez la peine d'aller vers le haut, vous aurez une vue imprenable sur les vieilles maisons autour du port, le vallonné Kastelli et les Montagnes Blanches.
Suivez la rue Halidon jusqu’au port, sur le chemin vous verrez la cathédrale, une église de 1860. Autour de la place de la cathédrale, vous trouverez toute une gamme de cafés et de restaurants. Face à l'église se trouve le musée archéologique, l’église catholique San Francesco et le musée folklorique. Continuer plus loin dans le port, vous reconnaîtrez la mosquée des Janissaires. C’est la plus ancienne construction turque sur l'île, datant de 1645, dès que les Turcs se sont installés à La Canée. Actuellement est utilisée comme un espace d'exposition. Continuez le long du port avec le phare en arrière-plan de l'autre côté du quai. Ça vaut la peine le 1,5 km à pied pour ses vues incroyables sur la ville, surtout la nuit.
Le quartier Kastelli, le plus ancien quartier résidentiel de La Canée, situé sur une petite colline, a été bombardé pendant la Seconde Guerre mondiale, malheureusement il ne reste rien de l'ancien centre de la période vénitienne et ottomane. Ici on trouve également des sites archéologiques de Kydonia.
En passant l'Arsenal, chantiers navals vénitiens du 16ème siècle, vous prenez la rue Daskalogianni pour vous retrouvez à la Place 1821 et vous verrez l'église de Saint-Nicolas où dans sa partie supérieure a un minaret.
Construit par les Vénitiens, a été convertie en mosquée par les Turcs, comme la plupart des Eglises et à nouveau en église quand les Turcs se retirèrent.
Le minaret turc-que vous pouvez voir de loin fait partie d'une mosquée ancienne (Ahmet Aga) et vaut le détour, même si elle peut être fermée aux visiteurs. Continuez par visiter le marché couvert avec ses nombreux restaurants et stands de nourriture avec une grande variété de fruits, de poisson et de viande. Faites une pause!
De là, prenez le chemin du retour au port à travers Splantzia le quartier turc. Dans le dédale des rues et des ruelles étroites, vous vous trouverez dans un décor atmosphérique 1001 Nuits. Côté Sud-Est du marché vous êtes dans la ville moderne et vous pouvez rejoindre le jardin public, où il ya un mini-zoo, un cinéma d'été, un café entouré d'arbres et une aire de jeux.
Paradis touristique
La préfecture de Chania est divisée par les Montagnes Blanches en deux paysages complètement différents. La zone côtière nord, avec ses 415 km de côtes, est plus riche et plus peuplée. L'arrière-pays peu peuplé est l'un des coins les plus authentiques de la Crète.
Sur la plupart des sommets, les températures sont en dessous de zéro et de Décembre jusqu'au mois de Mai sont couverts de neige.
Sur les pentes des montagnes, on trouve des nombreux villages traditionnels avec leurs maisons de pierre tournées au soleil, oubliées par le temps, des destinations incroyablement intéressantes. Jour après jour, les voyageurs de plus en plus cherchent à explorer à pied, en jeep, à cheval ou en vélo.
Les visiteurs ont la possibilité d'apprendre de profiter de la vie crétoise dans la simplicité et la générosité, avec un verre de vin ou de raki, de participer aux célébrations et de sentir les racines de la culture européenne. Refuges d'hébergement accueillants et des boutiques avec des tapis faits main, bijoux, textiles, mobilier traditionnel, céramique et des produits de haute qualité faits maison (fromage, pâtes, confitures, etc.), vous garantissent un séjour mémorable.
Le Monastère d'Agia Triada (Sainte Trinité) fut construit au dix-septième siècle par deux frères de la famille Vénitienne Il fut construit par-dessus une église préexistante. L'église elle-même est d'architecture Byzantine cruciforme avec trois dômes. Le plus grand est à l'intersection des ailes, tandis que les plus petits dômes se trouvent à l'arrière. Les deux chapelles de l'église ont aussi des dômes, ainsi que la chapelle de Sotiras, qui est indépendante de l'église. L'église a un narthex sur le devant, qui est à angles droits avec l'aile principale et beaucoup plus large qu'elle. L'église principale est dédiée à l'Agia Triada, et les deux chapelles sur le côté à Agios Ioannis Prodromos. L'église est un très bon exemple de la lourde décoration due à l'influence du style occidental pour la décoration extérieure des églises Byzantines. La façade de l'église comporte des colonnes doubles de style Ionien et Corinthien et une inscription. Un grand clocher fut ajouté plus tard, en 1864. Il y a deux inscriptions à l'entrée de l'église: une en Latin et l'autre en Grec, représentant les antécédents des fondateurs. Le monastère abritait une importante école théologique au dix-neuvième siècle.

Gouverneto est l'un des plus anciens monastères de Crète, et date du douzième siècle. A côté du monastère, il y avait la petite église de la Panagia de Gouverneto d'où vient le nom de Gouverneto. Le monastère est construit en forme de forteresse avec des tours à chaque angle, pour le protéger des attaques.
L'église centrale de Gouverneto est dédiée à la Présentation de la Vierge. L'église est d'architecture cruciforme sans dôme, avec un groupe de grandes narthex à angles droits devant l'aile principale de l'église. L'église a un plafond voûté et des tourelles à chaque angle, pour se défendre des agresseurs. De fines sculptures décorent la façade, typiques de l'influence Baroque dans les dessins extérieurs des églises durant la période Vénitienne. Le Saint patron de la plus petite chapelle est Agios Ioannis Xenos (St. Jean l'Ermite), fondateur du monastère.
Durant la Révolution Grecque de 1821, les Turcs saccagèrent le monastère. Plusieurs moines perdirent leur vie, et les archives du monastère furent détruites. Plus tard, durant la Deuxième Guerre Mondiale, le monastère souffrit avec les Crétois, quand les forces Allemandes y établirent une maison de la garde. Encore une fois, les envahisseurs pillèrent et endommagèrent le monastère.